Market Intelligence

Le « Low Cost Score » : je veux consommer pas cher !

Par 26 octobre 2012 3 Commentaires

Toutes les études marketing vous le diront : c’est la CRISE !!!!! Tous les référenceurs ont notamment vu progresser les recherches contenant les mots « pas cher »

Mais comment quantifier ce phénomène ? Nous avons eu l’idée du « Low Cost Score » (LCS dans la suite de l’article), dont l’objectif est de déterminer la propension des internautes à chercher du « low cost » et à comparer les prix sur un secteur donné.

Définition du Low Cost Score

LCS = part des internautes ajoutant l’expression « pas cher » à la fin d’une requête (en %)

Exemple sur le billet d’avion : Le générateur de mots clés de Google Adwords nous apprend que

  • 246 000 internautes recherchent l’expression billet d’avion chaque mois sur Google en France
  • 165 000 recherchent l’expression billet d’avion pas cher. Soit au total : 411 000 recherches.

Le LCS est donc : 165 000 / (411 000) = 40,1%

Premier constat : c’est énorme ! Cela veut dire qu’un acteur qui ne chercherait pas à se positionner sur ce type de sémantique passerait à côté de 40% des volumes de recherche.

Easy JetL’exemple du transport aérien n’est pas choisi au hasard, puisque le monde du voyage en ligne a toutes les caractéristiques d’un univers au LCS élevé :

  • Offre perçue comme peu différenciante (je veux aller d’un point A à un point B en avion)
  • Existante d’une offre low cost physique (Easyjet, Ryanair,…)
  • Simplicité et habitude de la comparaison pour les internautes (comparateurs de prix)
  • Très peu de barrière à l’entrée pour les vendeurs ou comparateurs, se traduisant par une concurrence féroce

Le baromètre du Low Cost

Nous allons prochainement diffuser un baromètre du Low Cost, dont le but sera de comparer le LCS par type d’industrie, et son évolution. En attendant, voici déjà quelques chiffres :

L’évolution des recherches low cost

Penons un exemple simple : Vol Maroc (en bleu), et Vol Maroc pas cher (en rouge) :

Nous sommes très clairement face à une tendance de fond, finalement assez récente.

Quelques exemples de LCS sur le monde du voyage

Et maintenant, on fait quoi ?

1- On réfléchit

Si vous êtes dans une industrie à LCS élevé, vous ne pouvez pas passer à côté de la réflexion. C’est vrai pour votre référencement naturel (notamment dans l’optimisation on-page), mais aussi dans votre réflexion marketing :

Une personne qui arrive sur votre site en cherchant « week end Venise » s’attend-elle à la même chose que celle qui a cherché « week end Venise pas cher » ?

De plus, les internautes ajoutant la requête « pas cher » sont souvent proches d’un acte de conversion : ils ont en général déjà choisi des offres, se sont renseignés et cherchent à passer à l’achat…. à prendre en compte donc !

2- On reste à l’écoute

Plusieurs articles à venir sur le sujet sur le blog, notamment :

  • Le baromètre du LCS par industrie
  • Les recherches « pas cher » : une spécificité Française ?
  • Cheap is the new chic : où vous apprendrez comment donner un petit air low cost à un site web qui vous aura pourtant couté très cher

Et probablement d’autres au fil des idées. N’hésitez pas à en suggérer dans les commentaires !

Join the discussion 3 Commentaires

  • Étude intéressante!
    En tout cas, les requêtes « pas cher » font déjà parties de mes habitudes 🙂

  • Ostéopathe dit :

    Je suis peut être vieux jeu, mais ca me fait peur cette recherche permanente du moins cher. Ensuite, j’ai la « malchance » d’etre sur des industries sur lesquelles le low cost à peu d’intérêt, du coup je ne pourrais même pas profiter du phénomène!

  • Bonjour,
    Lisant beaucoup de blogs, je remarque de plus en plus de « pas cher » en fin d’expression dans les ancres laissées sur les commentaires, pas mal pour la téléphonie d’ailleurs, mais c’est vrai que les voyages restent à mon avis le secteur le plus concerné. J’attends donc les autres articles sur ce thème et les lirai avec grande attention!

Laisse une réponse à [email protected] avion Annuler la réponse