Référencement

Rich Snippet, ou comment rendre vos résultats sexy dans les SERPs

Soucieux d’améliorer la pertinence des résultats lorsqu’un internaute tape une requête, les moteurs ont mis en place les extraits enrichis, plus connus sous le nom de « rich snippet » dans la langue de Shakespeare. Ils représentent un bon moyen d’améliorer la visibilité d’un site dans les SERPs en rendant les résultats plus attrayants et pertinents aux yeux des internautes.

Les avantages des rich snippets pour le SEO

Les extraits enrichis servent à mettre en avant certaines informations de manière à rendre un lien plus attrayant dans les résultats de recherche et se démarquer de ses concurrents. Cela a un impact sur certains KPIs comme le taux de clic, le taux de rebond ou encore le taux de conversion ! En effet un résultat qui se présente avec des informations telles qu’une image, un prix et des avis aura plus de chances de taper dans l’œil de l’internaute qu’un résultat qui ne propose aucun rich snippet. Ce qui va augmenter vos clics et par conséquent améliorer votre taux de clic.

rich-snippet-exemple

Exemple de rich snippets pour des vêtements, avec les avis et la note.

 

Mais outre l’aspect esthétique du résultat, utiliser des extraits enrichis permet de rendre ses résultats plus pertinents dans le sens où l’internaute va avoir accès à certaines informations avant même d’avoir cliqué sur le lien. Cela peut donc avoir aussi un effet sur le taux de rebond car l’internaute saura à quoi s’attendre lorsqu’il arrive sur votre page.  Le taux de conversion peut aussi être impacté, par exemple pour un site e-commerce avec la mise en avant du produit dès l’affichage des résultats avec des informations comme le prix, ou encore la disponibilité sont des éléments qui vont jouer dans la prise de décision lors d’une conversion.

rich snippet exemple lasagne

Ici l’internaute sait que la recette lui prendra 1h05, une information pertinente avant même d’avoir cliqué sur le lien !

 

Comment mettre des rich snippets sur mon site ?

Passer par du code

Pour intégrer des extraits enrichis, il est préférable d’utiliser des microdatas, il s’agit d’un format qui est très bien supporté par les moteurs de recherche.

Il existe d’autres formats comme les microformats ou le RDFa, mais ces deux solutions sont soit moins complètes, soit plus difficiles à implémenter. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser les microdatas si vous souhaitez intégrer des rich snippets dans votre site sans trop de difficulté.

Sans taper de code

Si vous utilisez Google Search Console, il est possible d’intégrer des rich snippets via une interface graphique, donc aucune ligne de code à taper pour les allergiques au code ! Pour cela il faut se rendre sur votre compte Google Search Console, cliquer sur « Apparence dans les résultats de recherche » et enfin « Marqueur de données ». Il vous sera demandé de renseigner l’url de la page en question, et de choisir le type d’information à mettre en avant. Une fois cette étape validée, un aperçu de la page apparaît, vous pouvez alors choisir quel élément correspond à quoi. Pour cela il suffit de cliquer sur l’élément en question et de choisir à quelle balise cela correspond, et ainsi de suite jusqu’à avoir catégorisé chaque élément de votre page.

Google-Search-Console-Rich-Snippet

Une façon simple et intuitive de rajouter des rich snippets sans passer par du code.

 

Une fois tout cela terminé, il reste à « Publier » les modifications et Google Search Console va intégrer les rich snippets à votre site, et cela sans avoir touché à une seule ligne de code, pratique !

Il est possible de tester une url ou un morceau de code grâce à un outil de test que Google a mis en place. Cela permet de voir d’éventuelles erreurs lors de l’implémentation des microdatas et de les corriger en toute simplicité.

Google-Developper-Rich-Snippet

L’outil nous montre les informations de la page.

 

Dans quels cas les rich snippets ne sont pas affichés ?

Il n’est pas impossible que des rich snippets ne soient pas mis en avant dans les SERPs. Les causes peuvent être diverses :

  • Une erreur d’implémentation, en effet il n’est pas impossible de se tromper lors de l’implémentation des microdatas, mais pas de panique l’erreur est humaine, un audit pour constater d’où vient l’erreur et le tour est joué.
  • Les rich snippets ne s’affichent pas d’une requête à l’autre, dans ce cas il est recommandé de tester plusieurs requêtes pour voir si oui ou non les rich snippets arrivent à s’afficher.
  • Google n’affiche tout simplement pas vos rich snippets, n’oubliez pas que Google n’a aucune obligation d’afficher vos extraits enrichis même si vous avez parfaitement respecté la syntaxe.

Pour conclure…

Avec une page de résultats qui ne cesse d’évoluer, des fonctionnalités qui deviennent de plus en plus courantes tels que les knowledge graph, ou encore le local SEO… les rich snippets sont devenus des éléments indispensables aujourd’hui à intégrer dans sa stratégie SEO. Ces fonctionnalités prennent de plus en plus en compte le contexte de la requête de l’internaute pour lui fournir des résultats jugés pertinents. Il est donc intéressant d’utiliser ces fonctionnalités pour tirer son épingle du jeu.

Vous pouvez retrouver des vidéos Google (en anglais) qui résument l’utilisation des rich snippets sur leur chaîne Youtube.

 

Auteur Nicolas CHOLLET

Plus d'articles par Nicolas CHOLLET

Laisser une réponse