Référencement

Étude sémantique : le marché du meuble, du mobilier et de la déco

Par 11 janvier 2021 0 Commentaires

Le confinement nous forçant à rester chez nous et à s’occuper de nos intérieurs, nous avons suivi et analysé un élément central de nos intérieurs : les meubles, le mobilier et la décoration.

Cette étude porte sur un panel de 3600mot-clés. Elle a été réalisée fin Novembre 2020 sur le marché français.

Que cherche-t-on quand on cherche un meuble ?

Les requêtes en bleu

Ce sont les requêtes de petits mobiliers et accessoires de la maison.

Exemple de requêtes :

  • tapis
  • chemin de table
  • rideaux

Les requêtes en noir

Ici, les recherches s’axent autour de la décoration plus que du mobilier.

Exemple de requêtes :

  • echelle en bois deco
  • style scandinave
  • deco cuisine

Les requêtes en vert

Ce sont les requêtes autour des meubles plus massifs et principalement en bois.

Exemple de requêtes :

  • buffet bois massif
  • fauteil club
  • console industrielle

Que faut-il en retenir ?

Il apparaît qu’on ne cherche pas un meuble en tant que tel. Les recherches dans cette étude se révèlent bien plus précises et spécifiques que pour d’autres marchés organiques dont nous avons déjà pu parler sur ce site.

Ainsi sur cette étude, ce ne sont pas les requêtes génériques pures et dures qui drivent les plus gros volumes de recherche. Les mot-clés sont plus précis désignant un produit plus qu’une catégorie.

Pour illustrer cela, nous vous indiquons ci-dessous quelques exemples de top requêtes autour du meuble et du mobilier.

Meuble

74 000 recherches mensuelles

Meuble salle de bain

201 000 recherches mensuelles

Mobilier

8 000 recherches mensuelles

Une visibilité organique tronquée ?

Une fois n’est pas coutume, ce ne sont pas les plateformes d’e-commerce qui sont leader mais bel et bien un site site français : BUT.

En effet, sur l’ensemble de l’étude, sa domination est incontestable, comme l’atteste le graphique issu de notre outil Clustaar Insights.

Marque visible en SEO sur le marche du meuble

Si cette domination est avérée globalement, But parvient-il à la maintenir sur des segments et des verticales plus spécifiques ?

Il ne s’agit pas ici de rentrer dans les détails de l’étude sémantique. Nous nous concentrerons uniquement sur deux segments dans cet article, en commançant par la décoration.

Visibilite organique deco et decoration

Le graphique est révélateur : si BUT domine la visibilité organique sur l’ensemble de l’étude, d’autres marques se démarqueront sur des segments de produit. C’est le cas de Maison Du Monde sur la verticale décoration qui s’assure d’une domination organique forte.

Que faut-il en retenir ?

Il y a un vrai enjeu dans la segmentation de ce marché : chaque verticale est porteuse en termes de trafic et a un benchmark assez spécifique.

Si la décoration n’est pas dans votre business model, nous vous proposons de passer à table avec notre deuxième focus.

Le marché SEO des « tables »

Ceci n’est pas une table

D’une part, les top requêtes de cette verticale sont extrêmement puissantes avec des volumes de recherche forts.

D’autre part, on remarque que les requêtes sont relativement précises. En effet, la requête « table » se retrouve reléguée en termes de volume de recherche derrière d’autres mots-clés plus spécifiques.

Structure SEO marche table

Réunir SEO & Merch

L’exemple des tables est parlant. Une « table » ça existe en SEO, mais c’est moins porteur que d’autres requêtes.

Dans ce cas, comment structurer son site web ? Des arbitrages entre SEO et merch vont être nécessaires. L’idée étant de se positionner sur les requêtes les plus affinitaires avec votre catalogue tout en capitalisant sur des requêtes annexes et similaires.

Cette approche ne peut se faire qu’avec une vraie stratégie de contenu et de rédaction. En effet, au vue de la prolifération des requêtes fortes et similaires, il va être nécessaire d’impulser des contenus forts réunissants KW primaires et mots-clés secondaires au sein d’une page unique.

Il est temps de se mettre à la table du contenu

Récemment Google annonçait une mise à jour du display des résultats de recherche. Nous vous en parlions dans notre newsletter : d’ici peu, Google affichera directement des bouts de page en feature snippets.

Dans le cas de notre exemple, cela veut dire qu’il sera potentiellement possible d’être visible sur des requêtes proches si un texte optimisé est implémenté sur la page.

Et d’ajouter un couvert pour le mobile first index

Oui, le format mobile est un vrai enjeu en termes de visiblité et de trafic organique. Si le mobile-first index ne vous parle pas, nous vous conseillons vivement non seulement de vous inscrire à notre newsletter SEO and DATA, mais surtout de nous contacter à ce sujet.

Pourquoi ? A partir de 2021, l’exploration et l’indexation des pages par les bots de Google se fera en mobile. Si vous ne voyez pas encore l’enjeu, nous avons lancé notre étude sur format mobile pour comparer avec les résultats desktop.

 

  • En swipant vers la droite, vous verrez le taux de visibilité sur le format Desktop
  • En swipant vers la gauche, vous verrez le taux de visibilité sur le format mobile

Le marché du meuble : un patchwork de marchés spécifiques.

Soyons clair une bonne fois pour toutes : le marché du meuble, d’un point de vue SEO, ça n’existe pas. Il est possible de réunir un certain nombre de requête de meubles, de mobiliers et de décoration sous un label commun, mais cela ne suffit pas.

Pourquoi cela ? Parce que chaque segment de produit est un marché à part entière. Chaque verticale de produit est un marché en soit et doit être analysée de manière approfondie.

Une analyse globlale, comme celle menée dans cette article ou lors d’un audit sémantique, revêt bien un intêret cependant. Elle permet de cadrer et de prioriser les analyses à venir. Il faut ensuite se concentrer sur les verticales pertinentes à la fois d’un point de vue SEO et merch.

Auteur Chloé Nieuwjaer

Plus d'articles par Chloé Nieuwjaer

Laisser une réponse