Référencement

L’impact du temps de chargement des pages sur le référencement naturel

Par 26 novembre 2012 6 Commentaires

L’objectif de cet article est de comprendre en quoi une baisse des performances est pénalisante pour le référencement.

Il s’agit d’un article technique, dans la lignée de celui concernant l’impact des erreurs 500 sur le référencement naturel, que je vous invite à lire car il contient quelques points sur lesquels je ne reviendrai pas ;-), notamment sur l’importance d’un bon crawl des moteurs.

Si c’est Google qui le dit…

C’est prouvé et reprouvé : un site web plus rapide augmente le confort de l’internaute, le nombre de pages vues, le taux de conversion….Mais ce n’est pas le sujet ici.

Le 9 avril 2010, Google a annoncé officiellement prendre en compte le temps de chargement des pages dans son algorithme, dans le but de favoriser les sites rapides.

En réalité, cela fait beaucoup plus longtemps que le temps de réponse d’un site compte, dans la mesure où il impacte le crawl des moteurs.

De quel temps de chargement parlons-nous  ?

Il y a plusieurs manières de calculer le temps de chargement d’une page. Voilà un schéma simplifié :

Google nous donne par ailleurs  les informations suivantes :

§ Dans Google Webmaster Tools : il s’agit du temps « t2 », correspondant au téléchargement du code html complet, mais sans les images, ni javascript.

Pour donner une idée, au-delà d’1 seconde on peut dire qu’un site est vraiment sous-performant.

Temps de chargement Google Webmaster Tools

§ Dans Google Analytics : il s’agit du temps « t3 » : lorsque tout a été téléchargé, y compris les images, le javascript et les scripts externes (boutons de partages, Google maps, pubs…).

Au passage signalons que ces derniers peuvent prendre beaucoup de temps. Le temps total de chargement est bien souvent supérieur à 5 secondes !

Temps Google Analytics

Que nous dit Google ?

Lorsque Google dit prendre en compte le temps de chargement des pages dans son algorithme, il y a fort à parier que nous parlons du temps de chargement complet pour un internaute (ce serait logique).

Google peut d’ailleurs le mesurer de plusieurs manières :

  • Par son navigateur Chrome
  • Par Google Analytics (partiellement)
  • Via le robot Google Preview

Comme c’est aussi le temps qui va compter pour vos internautes (et nous ne dirons jamais assez l’importance de ce facteur sur la qualité de l’expérience utilisateur), c’est probablement le premier à travailler.

Il y a simplement 2 bémols : d’une part je ne suis pas sûr que ce soit bien ce temps là qui soit pris en compte. D’autre part, je suis personnellement convaincu que le poids de ce facteur dans l’algorithme en lui-même est très faible.

C’est d’ailleurs ce que Matt Cutts himself nous confirme dans cette vidéo :

Temps de réponse et crawl des moteurs

En revanche, il est certain que le temps de réponse « t2 » (celui de Google Webmaster Tools) a un impact important sur le crawl de GoogleBot, donc sur le référencement naturel.

On constate de manière empirique qu’une augmentation du temps de chargement conduit à une baisse inversement proportionnelle du crawl de Google. Je me permets ici de reprendre l’exemple très parlant de Jean-Benoit dans cet article :

Crawl Google

Diverses expériences montrent que tout se passe comme si Google accordait un certain volume de crawl par site et par jour, exprimé en temps passé sur un site plutôt qu’en nombre de pages vues.

Ainsi, diviser par 2 le temps de chargement provoquera un doublement du crawl de Google (il y a bien sûr d’autres facteurs qui peuvent influencer, notamment si le site ne possède pas assez de pages pour justifier un crawl plus profond).

Rappelons au passage que le crawl coûte très cher à Google. Pour raccourcir :

Un web plus rapide = Un Google plus riche

Finalement, un meilleur temps de réponse permet :

  • Une augmentation du nombre pages crawlées
  • Une meilleure indexation des pages fraiches et des pages profondes
  • Un meilleur positionnement
  • Une satisfaction utilisateurs accrue…

… Alors pourquoi attendre ??

Join the discussion 6 Commentaires

  • Je pense également que le temps de chargement ne joue pas un rôle crucial dans le positionnement, mais entre deux sites ayant le même « poids » celui qui sera plus rapide à s’afficher sera certainement privilégié. Dans tous les cas, côté expérience-utilisateur je pense que ça ne peut être que bénéfique.

  • Sur les bénéfices qu’apporte un temps de chargement optimisé, c’est bien celui de l’expérience utilisateur qui va produire le plus d’effet sur le moyen / long terme. Tout découlera de là, notamment pour un site qui propose les produits et services d’une entreprise. Il ne faut pas penser « Google » en premier, mais « satisfaction client »

  • Moi je pense que cela ne va pas forcément jouer sur le référencement mais en tout cas, les visiteurs le font ressentir. J’ai un blog avec un temps de chargement de 1,70 secondes et ma boutique en ligne où le temps de chargement est de 2,9 secondes. Le % de clients qui quittent le site est non négligeable donc à long terme celà va jouer sur le référencement je pense

  • Merci, ca fait longtemps que je cherchais la différence entre le temps indiqué dans webmastertools et le temps indiqué dans GA. J’avais un doute mais ca me confirme le large écart que je constatais !

  • A mon avis, le temps de chargement n’a pas un impact sur le positionnement du site mais il a un impact sur le nombre de visites, le taux de rebond ainsi que les conversion des objectifs. Plus les pages sont faciles à télécharger, plus l’internaute trouve du plaisir à naviguer sur le site jusqu’à arriver à une page contact ou demande de vis…
    D’autre part, si le temps de chargement est élevé, donc le taux de rebond va augmenté car il va quitter directement le site dans un temps très minime pour aller rechercher la même information sur le site de votre concurrent.

  • A l’heure du responsive design il est normal que le temps de chargement des pages soit optimisé. C ‘est tout l’intérêt de Google de le prendre en compte car il économise les ressources de ses data centers. Peut être pas un facteur déterminant selon moi mais il est pris en compte par Google Webmaster Tools donc il faut faire du propre lors de la création de son site et tester avec les consoles des navigateurs (Chrome par exemple).

Laisse une réponse à [email protected] pierre naturelle Annuler la réponse