Conférence Google: Le SEO en 2018

Conférence Google Paris

Vous avez sûrement entendu parler de la conférence de Google intitulée « Le SEO en 2018 ? », qui se tenait ce vendredi 1er décembre à Paris. Clustaar y était, voici donc un compte-rendu de ce qui s’est dit durant cette intervention de Google.

Plan de la conférence :

  1. Quoi de neuf en SEO en 2018 ?
    1. Mobile First
    2. Plus d’AMP
    3. Données Structurées
  2. Evolution de la Search Console
  3. Questions / réponses

Mobile first

Comme annoncé le 15 novembre 2016 sur le site officiel de Google, Google va crawler en priorité les contenus utilisés pour les mobiles afin de construire son index. Avoir un site mobile n’est donc plus une option, sous peine de voir votre visibilité réduite dans les résultats de recherche

Trois solutions supportées par Google

Quelle solution pour votre site mobile?

Quelle solution pour votre site mobile?

Il existe trois solutions pour correctement référencer son site mobile, mais lors de la conférence, Vincent Courson – Search Outreach Specialist pour la Search Quality team de Google Irlande – a confirmé la préférence du moteur de recherche pour la version Responsive Web Design.

Il faudra donc être très attentif lors de la transition vers l’index mobile en ce qui concerne les sites mobiles.

Que faut-il faire pour être Mobile Friendly selon Google ?

Voici la checklist basique donnée lors de la conférence :

  • Même contenu primaire
  • META data (title / desc) identiques
  • Données structurées
  • Balisage Hreflang similaire
  • Ne pas changer le rel = « canonical » actuel des pages
  • Optimiser le budget de crawl mobile – Petite astuce : choisir le crawl mobile dans Explorer comme Google de la Search Console

Mais l’index mobile c’est pour quand ?

Depuis un an des tests sont effectués par Google afin d’effectuer une transition progressive et sans bouleversement drastique dans les SERP (page de résultats). Donc ce n’est pas encore pour aujourd’hui le 100% Index Mobile.

Plus d’AMP

Qu’est ce que l’AMP (Accelerated Mobile Pages) ?

Définition Wikipédia : AMP est une méthode de création de pages Web pour du contenu statique permettant un rendu rapide. AMP se compose de trois parties :

  • AMP HTML : HTML avec des restrictions pour assurer une performance fiable. Des extensions permettent de créer du contenu enrichi plus élaboré qu’avec le HTML de base
  • AMP JS : bibliothèque JavaScript qui garantit un rendu rapide des pages AMP HTML.
  • Un système de cache : comme Google AMP Cache (en option) qui permet de fournir les pages AMP HTML.

Quelques infos !

Aujourd’hui, l’AMP c’est :

  • 4 billions de pages publiées
  • 25 millions de domaines qui l’utilisent
  • Une évolution de l’AMP e-commerce qui devient plus complet

Nouveauté prévue pour février 2018

Une pratique courante chez certains annonceurs consistait à ne proposer qu’une partie du contenu primaire à l’internaute, l’invitant à lire la suite sur la version mobile du site. Attention, cela va être pénalisé !

Pourquoi ? Simplement parce que pour Google, les utilisateurs doivent trouver le même contenu primaire sur les pages AMP que sur les pages canoniques qui leur correspondent.

Le « teasing » n’est plus autorisé à partir du 1er février 2018.  Google va sanctionner manuellement ce genre de pratiques sans déclasser le site. Simplement la page AMP concernée ne pourra plus apparaître dans le carrousel. Cela n’impactera pas la version canonique.

Données structurées

Les données structurées sont un balisage de l’information permettant à Google de détecter de quoi parle une page. Très pratique pour un site e-commerce, cela permet d’enrichir l’affichage des résultats dans les SERP.

Quelques chiffres !

Selon Google, voici l’évolution de l’utilisation des données structurées sur le Web :

  • 2010 : moins de 100 000 sites utilisaient les données structurées
  • 2015 : 30 % des pages contenaient des données structurées

Evolution de la Search console

Données nouvelle Search Console sur 12 mois

Données nouvelle Search Console sur 12 mois

Pour les plus chanceux, la version béta est accessible depuis 3 mois. Pour les autres, il faudra attendre quelques mois, Google espérant sortir la nouvelle version de la Search console courant 2018.

Nous avons eu le droit durant la conférence à quelques éléments en avant-première : l’une des annonces qui a ravi l’audimat est la possibilité sur cette nouvelle console d’avoir les datas antérieures à 12 mois. Fini la limitation des 90 jours ! Cependant, ne vous attendez pas à ce que la limitation des 1000 mots disparaisse. Comme l’a redit Vincent Courson, la Search Console est un outil de tendance et non un outil d’analyse comme peut l’être Google Analytics.

Interface nouvelle Search Console

Interface nouvelle Search Console

Les nouveautés de la nouvelle Search Console

Contrairement à l’ancienne console, il semblerait que le système d’alerting ne sera plus présent. Cependant, de nouveaux outils feront leur apparition pour aider les webmasters :

  1. Couverture Index

Vous pourrez y retrouver les informations relatives à vos pages envoyées via un (des) sitemap(s).

Couverture de l'index Search Console

Couverture de l’index Search Console

Il sera également possible de connaitre la raison qui bloque l’indexation des pages, de leur « exclusion ».

Erreurs détectées par Google dans la nouvelle Search Console

Erreurs détectées par Google dans la nouvelle Search Console

  1. Page AMP

Bonne nouvelle, il y aura beaucoup plus de features de ce côté que ce que l’on possède actuellement :

  • Les raisons des erreurs seront plus détaillées.
  • Un mode collaboratif sera disponible.
  • Un bouton de correction des soucis remontés avec possibilité de voir :
    • Le nombre de pages ayant un problème en cours et la raison associée,
    • Le nombre de problèmes corrigés,
    • Le nombre de problèmes ignorés (en effet, il vous sera possible de choisir d’ignorer le problème si vous ne jugez pas le besoin de le corriger).
  • La validation de la correction d’un problème rencontré se base sur un échantillon des 3 premières URL citées. Si le problème est résolu, Google renvoie le lot d’URL à l’indexation.
  • Une fonction de partage à la manière de drive permettra de partager la correction à une personne tierce même si celle-ci n’a pas de compte lié à la Search Console.

Et l’API ?

L’API Search Console évoluera au moment de la sortie officielle de la nouvelle Search Console.

 

Cette conférence Google « Le SEO en 2018 ? » était riche en enseignements et nous attendons avec impatience de voir les effets concrets de ces nouveautés sur l’indexation des sites de nos clients.

Auteur Patrice Laroche

Plus d'articles par Patrice Laroche

Join the discussion 1 Commentaire

Laisser une réponse